June 13, 2024

Le vieillissement, une étape dure pour l’homme

De nombreuses maladies font actuellement l’objet de l’attention de nombreux médecins, chercheurs et spécialistes. Du coup c’est tout à fait normal, car au fur et à mesure que l’humanité évolue, les maladies aussi, certaines sont éradiquées et d’autres naissent. Quoi qu’il en soit, l’objectif principal de ce texte-là est de parler d’une étape de la vie des êtres humains qui mérite également l’attention et les efforts des spécialistes du sujet, même s’il ne s’agit pas d’une maladie : le vieillissement.

Nous devons garder à l’esprit que le vieillissement est un processus absolument naturel et inévitable que les êtres humains traversent. Ainsi, si nous parlons d’un processus normal et naturel, la chose la plus logique à faire est que nous comprenions tous l’état de la vieillesse. Mais derrière cette normalité se cache une réalité choquante, à savoir que, bien souvent, les soignants et les parents de personnes âgées peuvent éprouver certaines frustrations ou certains malaises causés par les personnes âgées, en raison de l’incompréhension. En outre, sur un plan réel, la vieillesse n’est pas une étape qui est généralement associée à quoi que ce soit de positif, car elle est généralement associée à la maladie, au handicap, à la solitude et même à un fardeau. 

Mais heureusement, il y a des êtres humains qui réfléchissent à ces comportements toxiques de l’homme et décident du coup d’apporter des solutions réelles et efficaces pour améliorer notre propre qualité de vie, parce qu’au bout du compte, il s’agit de conditionner notre avenir possible, car dans le cas d’une longue vie, nous pouvons être sûrs de faire partie de ce groupe de seniors fréquemment négligés et abandonnés.

Méthodologie de soin Gineste-Marescotti

En 1995, deux anciens professeurs d’éducation physique et sportive, Yves Gineste et Rosette Marescotti, ont créé une méthode qui a révolutionné le monde de la gériatrie, puisqu’il s’agit d’une méthode qui propose une approche différente des soins dispensés aux personnes fragilisées. On parle de la Méthodologie de soin Gineste-Marescotti, dite Humanitude. De quoi s’agit-il ? L’Humanitude est un concept qui vise à prendre soin des « hommes vieux » en humanitude, c’est-à-dire dans le respect de leurs particularités d’humains.

Ce concept est né de la nécessité de rendre la vie digne non seulement aux personnes âgées, mais aussi à celles qui ont besoin de soins palliatifs. Il s’agit essentiellement d’une technique développée à la fois pour les soignants et pour les membres de la famille des patients atteints de maladies qui vous rendent dépendants d’une autre personne. En effet, Gineste et Marescotti mettent en pratique cette méthodologie depuis des années dans différents centres de soins et ont démontré son efficacité auprès des personnes âgées les plus dépendantes, notamment celles souffrant de la maladie d’Alzheimer.

Aujourd’hui, Humanitude fait partie du cadre de la formation des soignants des institutions socio-médicales, et plus particulièrement de l’Ehpad (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) dans le but de sensibiliser les soignants au respect de l’humanité des patients et résidents. Il s’agit essentiellement d’une méthodologie qui met en évidence et donne beaucoup d’importance à la relation entre le soignant et le patient ou la personne âgée.

Le rôle des soignants

De nombreux soignants qui travaillent dans ces établissements de soins pour personnes âgées ou de soins palliatifs sont souvent confrontés à des situations difficiles de gérer telles que des cris, des maltraites, des insultes, des griffures, ou de la colère parce qu’ils ont affaire quotidiennement à des personnes atteintes de démence ou de problèmes mentaux. Bien sûr, les soignants perçoivent généralement ces gestes comme « d’attaques » mais au fond, ce sont des gestes défensifs, car les personnes atteintes de démence sont décalées dans le temps et dans l’espace, elles ne savent pas qui elles sont ni ce qu’elles y font et cela provoque évidemment une attitude défensive. Du coup, leur attitude n’est qu’une réponse à la mauvaise interprétation de la situation.

C’est pourquoi la Méthodologie de soin Gineste-Marescotti s’adresse tout particulièrement aux soignants, afin que ceux-ci, par le biais d’une stimulation sensorielle positive, permettent à la personne de « vivre debout » et d’avoir toutes ses possibilités de vivre en relation avec les autres.

Cette méthodologie permet d’opérationnaliser la relation avec le patient par le biais de la Séquence Structurée de Procédures de soins d’Humanitude, composé de 5 étapes consécutives et dynamique : les pré-préliminaires, les préliminaires, le rebouclage sensoriel, la consolidation émotionnelle et la réunion. 

Pour sa part, l’établissement de la relation se fera à travers les piliers de l’Humanitude : le regard, la parole, le toucher et la verticalité.